Formulaire

loader

Chargement, veuillez patienter…

Le teckel et la chasse, éducateur canin en Ile-de-France

Petit, mais costaud... vantait il y a quelques années une publicité pour une marque de bonbons. On pourrait en dire autant du teckel qui, en dépit de sa petite taille, fait preuve d'une surprenante résistance.

Les qualités du teckel

qualités du teckel

Une promenade de plusieurs heures en plein champ ne lui fait pas peur, pas plus que le pistage de gibiers, fonction originelle pour laquelle le teckel a été selectionné par les éleveurs allemands. La truffe au ras du sol, ce petit chien peut traquer à peu près n'importe quel animal jusqu'à l'acculer dans son terrier (lapins, renards, blaireaux), le faire s'envoler (faisans, perdrix et autres oiseaux aquatiques) ou tenir au ferme (sanglier).

Un chien polyvalent

chien polyvalent

René DEPOUX a souligné bien souvent la polyvalence du teckel, son point fort : "le même chien est capable de chasser à courre le lièvre ou le chevreuil tout un jour, et de négliger ces odeurs le lendemain pour ne suivre que la trace du sanglier qu'on lui indique." Ce n'est pas pour rien que le club des amateurs de teckels en France suit depuis plusieurs années le modèle allemand qui impose une épreuve de travail pour toute homologation d'un titre de champion.

Je tiens à souligner combien il est important de conserver les qualités d'utilisation du teckel. Elles font partie intégrante de son patrimoine génétique au même titre que sa morphologie si particulière. Là encore, je citerai René DEPOUX : "C'est grâce à ses qualités de chasseur que le teckel a su devenir un tel chien de compagnie. Son tonus et son intelligence, c'est au travail qu'il les doit, et nous perdrions beaucoup à négliger cet aspect de notre race."

Un excellent chasseur

excellent chasseur

Malgré la réticence de nombreux propriétaires à chasser avec leur petit compagnon jugé à tort trop petit, l'évolution des paysages ruraux et des techniques de chasse en France a profité au teckel. Admirable rabatteur, le teckel sait à merveille pousser le gibier hors des vastes cultures de maïs pour le mettre à la portée de fusil. Il sait ne pas aboyer trop fort sur la voie. "Écologique" en raison de sa petite taille, il se faufile à peu près partout sans causer trop de dégâts. Philippe de Wailly, dans son ouvrage consacré aux teckels, résume en peu de mots les circonstances qui ont fait le succès de teckel :

En resumé

Teckels

Les qualités du teckel se résument donc en quelques mots : sens olfactif très développé, aptitude à crier sur la voie (la voie est la "piste" tracée par l'animal en fuite, qui laisse derrière lui une odeur), aptitude au dressage, courage et mordant pour acculer les bêtes (renards, blaireaux et autres "puants") et tenir au ferme les bêtes noires (sangliers).A partir de ces aptitudes innées; le teckel, selon sa lignée et sa variété, pourra se distinguer comme chien de terrier (pour débusquer les lièvres et les puants), chien courant (pour la menée, lente, des gros gibiers, qui permet un tir plus sûr et plus sélectif) ou chien de meute.

Les exercices d'utilité

exercices d'utilité

Pour qu’il devienne un compagnon de chasse performant, le teckel doit évidemment être éduqué. Il faut savoir que les qualités les plus recherchées sont le cri sur la voie sélectionnée par l’épreuve au lièvre (SP) et le mordant, sélectionnée sur le renard (BHFK). Lorsque le chien passe avec succès ces deux épreuves, il est capable de se présenter à l’épreuve sur gros gibier (ST). S’il réussit, il obtient alors le test d’aptitudes naturelles (TAN).

L'épreuve au terrier

épreuve au terrier

Il s’agit là de la principale épreuve pour le teckel qui est avant tout un terrier. Elle se déroule dans un terrier artificiel (voir schéma). Selon le règlement de la SCC, « l’épreuve au terrier artificiel a pour but de constater l’aptitude de mordant, de persévérance, de passion, et une voix sonore et audible dans les conditions de la chasse sous terre ».
Construit avec des caissons aux couvercles facilement amovibles et sans fond, de manière à reposer sur la terre, le terrier artificiel est en long en tout de 35 à 50 m.

L'épreuve de Menée à voix sur lièvre

épreuve de Menée à voix sur lièvre

Dans un champ où la végétation est rase, les chiens sont amenés par leur conducteur et suivent à une certaine distance les juges et leurs aides, placés en avant pour servir de ligne de rabat. Dès qu’un lièvre est levé, le juge le plus proche appelle le conducteur et son chien en leur indiquant l’endroit d’où est parti le lièvre et la direction qu’il a prise. L’épreuve consiste alors pour le chien à suivre la voie, en aboyant d’une voix bien cadencée.

L'épreuve de quete au bois et de dressage

épreuve de quete au bois et de dressage

Les chiens ne sont admissibles à la quête au bois et au dressage qu’à la condition d’avoir réussi la menée à voie sur lièvre. L’épreuve de quête au bois et de dressage, qui se déroule en deux temps, se passe dans un terrain de chasse au bois comportant des fourrés, des taillis sous futaie dense, des repaires à gibier, etc. La première partie, la quête au bois, consiste pour le chien à quêter un gibier dans un territoire donné et à le débusquer de manière à permettre à son maître de le tirer. Pour ce faire, il n’a pas droit à l’aide de son conducteur.

L'épreuve de la recherche au sang sur grand GIBIER BLESSE

épreuve de la recherche au sang sur grand GIBIER BLESSE

Cette épreuve, difficile, s’adresse à des chiens déjà bien entraînés ; Elle consiste pour le chien à retrouver en terrain difficile la trace d’un gibier blessé (type chevreuil, daim, sanglier, ou chamois), 4 heures après le coup de feu. Cette épreuve, par son caractère se déroule dans les conditions d’une chasse réelle, en dehors de la période de la mise bas.
 

L'épreuve multiple
 

épreuve multiple

Cette épreuve, qui se déroule sur deux jours, regroupe trois épreuves de chasse sur terre : l’épreuve de recherche au sang sur grand gibier sur une piste ne mesurant que 600m ; l’épreuve menée à voix sur lièvre ; l’épreuve de quête au bois et de dressage. Il arrive, de manière facultative, qu’un épreuve supplémentaire dite de « travail à l’eau » soit introduite.

Épreuves spécifiques aux Kaninchens
 

Épreuves spécifiques aux Kaninchens

Les kaninchens peuvent participer à toutes les épreuves prévues pour les teckels standard. Seule spécificité : deux épreuves au terrier artificiel et naturel leur sont réservées. La première consiste à traîner sur une longueur approximative de 250m un lapin de garenne fraîchement tué, qui est ensuite enterré à environ 1,50m de distance de l’entrée d’un terrier.

La chasse